Contactez nous : 06 99 87 69 18

Histoire et culture du Nuad Boran

Nombre de ceux qui ont connu la Thaïlande et ses habitants ont été touchés par leur manière d’être et de vivre : ce sont des gens chaleureux, très sociaux et accueillants. Il peut être surprenant de voir que les relations peuvent être simples et spontanées. On peut être soi-même et il y a de la place pour tout le monde.

En Thaïlande le nuad thaï  fait partie de l’art de vivre.

On reçoit des séances chez soi en famille (les enfants sont demandés pour marcher sur le dos de leurs parents), au temple, lors des marchés de rue (on trouve des espaces abrités avec plusieurs matelas au sol), ou dans un salon spécialisé. La population en bénéficie pour soulager les tensions quotidiennes dues à leur activité et pour se relaxer.

Certains vont consulter un médecin traditionnel qui peut utiliser une technique de massage en combinaison avec d’autres pratiques pour des troubles plus spécifiques.

Autres traditions

Histoire Nuad Boran

Le yoga Thaï : Rusie Dotton

Le Rusie Dotton est le yoga thérapeutique thaï. Il consiste en des postures alliées à des étirements, des exercices de souffle, et de l’auto massage dans certain cas.

Ce yoga Thaï, connu depuis 200 ans, est préservé au même titre que le Nuad Boran grâce aux inscriptions du temple Phrachetuphon Wimonmungkhalaram (Wat Po). Il porte le nom d’un Rusie (yogi) nommé Dotton, réputé pour sa grande souplesse et la maitrise de son corps.

Les premières traces que les thaïs ont de lui remontent au Roi Putthayodfa Chulaloke (Rama 1) qui ordonna la restauration de Wat Po en l’an 1788. Afin de conserver et de diffuser les connaissances au grand public, il collecta des textes médicinaux et fit sculpter des statues montrant les postures thérapeutiques.

Plus tard, dans ce même souhait et pour le bien de tous, durant le règne de Phra Nungklao Chaoyoohua (Rama 3), 80 statues furent sculptées et réparties autour du temple avec des poèmes les décrivant.